Brûler de vie en enfer / Hellfest

le samedi, 16 juillet 2016. Posté dans Des reportages

Brûler de vie en enfer / Hellfest

Cette année, l'idée pour le compte rendu, était de trouver un primo festivalier et lui demander son ressenti.

Merci à Adeline pour son témoignage (que je partage tellement)

 

Quand à moi ? A chaque édition je reviens de plus en plus vivante ! va comprendre Raymonde ...

 

"Point positif numéro un :

même quand tu n'as pas écouté de métal depuis 15 ans, une bonne moitié groupes qui passent au Hellfest, tu les connais et ils n'ont pas pris une ride (musicalement en tout cas). Les différents concerts coexistent sans se déranger les plus spécifiques s'enchaînent entre Altar, Temple, et Valley.

On laisse ressortir son côté punk à la Warzone.

Et sur les deux MainStages, les têtes d'affiches s'enchaînent sans répit.

Point positif numéro deux : la décoration de malade !

Avant même d'avoir passé les portes de la cathédrale et d'avoir posé ses oreilles devant un concert, on en a déjà pris plein les mirettes et ce n'est qu'un début car à la nuit tombée c'est un paradis d'enfer.

Le Hellfest c'est un peu comme un parc d'attraction même si tu n'aimes pas les manèges, tu passes un bon moment rien qu'à t'échapper dans l'univers. Et au pire, il y a une tyrolienne, une grande roue et un skate parc.

Point positif numéro trois : la bière ! Du choix, des prix corrects, des bars en quantité suffisante et donc une attente raisonnable.

Les comptoirs au milieu des deux MainStages permettant même de retourner remplir ses pichets sans perdre une miette du concert en cours et de retourner à son poste en un morceau à peine. Et même tes voisins qui te dépannent sans avoir à demander ; un sourire, deux ou trois headbangs communs et tu te fais de nouveaux copains. Mentions spéciale aux désoiffeurs : messieurs se baladant avec un fut de bière en guise de sac à dos.

Point positif numéro quatre : les stands de nourriture. De la traditionnelle galette saucisse, au pad-thaï en passant par les huîtres, il y a un choix de dingue dans ce festival !

Enfin ce festival c'est trois jours au milieu de gens heureux, gentils, souriants, déguisés parfois, qui sont tous là pour prendre du plaisir dans une liesse extraordinaire...

Grand moment de partage : le feu d'artifice hommage à Lemmy Kilmister et 60000 regards tournés vers un interminable spectacle pyrotechnique de très très très grande qualité. Ce festival ça envoie du lourd, du très lourd..."

 

Toutes les photos ICI : (cliquer sur la photo du jour)

Vendredi :

 

 Samedi :

Dimanche :

 

Le "Vu et entendu" Pour Nouvelle Vague :

http://www.nouvelle-vague.com/hellfest-du-17-au-1906-a-clisson-44/



     

Connectez vous à votre compte et suivez la livraison de votre commande

SandMulas - Photographe professionnel et independant - Paris / Lyon / Champagne-ardenne  - SIRET : 491 881 595 00020 // code APE : 9003B -

 

Aucune photographie de ce site ne peut etre utilisée sans mon accord. Pour cela, contactez moi - Site JLH